Cohabiter avec la nature
cohabiter
Imprimer cette page

Introduction à l'entomologie.

Les Insectes représentent environ 30'500 espèces différentes (mouches, papillons, coléoptères, etc.), soit plus de 70% des espèces animales de Suisse. C'est le groupe le plus nombreux, très loin devant les vertébrés (560 espèces seulement).


Papillon (Photo : Stéphane Ballestraz)

Le mot insecte vient du latin insectum, qui signifie "divisé en parties" et l'équivalent grec est entomos, d'où le nom entomologie pour désigner la science des insectes. Ces parties sont la tête, le thorax et l'abdomen. Les insectes ont 6 pattes, et on parle donc parfois d'hexapodes.

Les Insectes se présentent sous d'innombrables formes : avec ailes (-ptera) ou sans ailes (aptera), avec des antennes de toutes les formes, avec toutes sortes d'appareil buccal (trompe, mandibules, ...) et avec toutes les variétés de couleurs possibles.

La plupart des humains les ignorent ou les détestent. On ne connaît souvent que l'existence des insectes "nuisibles". Or ceux-ci ne comptent que quelques centaines d'espèces et ne deviennent nuisibles que lorsque elles prolifèrent...

Les insectes nous rendent de tels services que nous ne pourrions tout simplement pas vivre sans eux : destruction du bois mort et des déjections, pollinisation des fleurs, création de produits utiles à l'homme (miel, soie), lutte contre les parasites (pucerons, araignées rouges), recherche médicale (drosophile), nourriture humaine (criquets), inspiration artistique (papillons), inspiration technique (robots), etc.

Les insecticides

L'utilisation d'insecticides est un excellent moyen de scier la branche sur laquelle nous sommes assis : nous prenons le risque de déstabiliser de façon irréversible l'équilibre écologique. En effet les insecticides tuent toute une gamme d'insectes sans distinction. En voulant éradiquer un insecte provisoirement nuisible, on risque de tuer le prédateur d'une autre espèce bien plus nuisible contre laquelle il faudra alors lutter... C'est le cercle vicieux, et à chaque étape on pollue notre environnement et on diminue la biodiversité.

Tout l'écosystème est affecté par les insecticides : pollution des sols, intoxications des oiseaux insectivores et des mammifères insectivores (musaraignes, hérisson), pollution des eaux (que nous buvons), contamination des fruits et des légumes (que nous mangeons).

Pourtant il est facile de s'en passer en utilisant la lutte biologique. La nature nous montre l'exemple. Quelques coccinelles introduites au jardin lutteront contre les pucerons bien plus efficacement que n'importe quel insecticide et lorsque la population de pucerons diminuera, la population de coccinelles fera de même. Pas de déchets, pas de pollution, pas de risques.

Mais la lutte biologique n'engraisse pas les actionnaires de Montsanto, Sygenta, Novartis et compagnie.

La nomenclature binomiale

L'homme, perdu devant les nuances de la nature a voulu y mettre de l'ordre. Le naturaliste suédois Carl von Linné a proposé une classification hiérarchisée des espèces dans la dixième édition du Systema Naturae paru en 1758. Cette classification est encore utilisée aujourd'hui avec quelques petites modifications.

La classification systématique de Linné repose sur divers niveaux hérarchiques dont les principaux sont : Règne, Embranchement, Classe, Ordre, Famille, Genre, et Espèce. Pour désignes une espèce on réunit le nom latin du genre et de l'espèce, d'où le nom de nomenclature binomiale (=deux noms). Par exemple la coccinelle à sept points sera désignée par les scientifiques sous le nom Coccinella septempunctata. On écrit toujours les noms de groupes (Classe, Ordre, ...) avec une majuscule. Les noms d'espèces sont toujours en italique. La figure suivante illustre la hiérarchie qui conduit à la coccinelle :

systematique

La classe des Insectes appartiennent ainsi au règne animal et à l'embranchement des Arthropodes (pattes articulées). Elle comprend divers ordres présentés ci-dessous.

Les principaux ordres des Insectes sont les Lépidoptères, les Orthoptères, les Odonates, les Coléoptères, les Hétéroptères, les Hymenoptères et les Diptères.

Les Lépidoptères

L'ordre des Lépidoptères regroupe les papillons de jour (diurnes) et les papillons de nuit (nocturnes).


Papillon (Photo : Stéphane Ballestraz)

Les Orthoptères

L'ordre des Orthoptères comprend les sauterelles, grillons et criquets.


Sauterelle (Photo : Stéphane Ballestraz)

Les Odonates

L'ordre des Odonates regroupe les libellules.


Libellule (Photo : Stéphane Ballestraz)

Les Coléoptères

L'ordre des Coléoptères comprend les scarabées, coccinelle, carabes, hannetons.


Coccinelle (Photo : Stéphane Ballestraz)

Les Hétéroptères

L'ordre des Hétéroptères regroupe les puaises.


Punaise (Photo : Stéphane Ballestraz)

Les Hymenoptères

L'ordre des Hyménoptères comprend les abeilles, guêpes, fourmis.


Abeille (Photo : Stéphane Ballestraz)

Les Diptères

L'ordre des Diptères regroupe les mouches, les moustiques et les syrphes.


Mouche (Photo : Stéphane Ballestraz)

Photos

De nombreuses photos sont disponibles sur le site Bugpics.com.

De nombreuses autres photos de Stéphane Ballestraz sont disponibles sur TrekEarth et sur TrekNature .

Pour en savoir plus

Mini guide no 17 La Salamandre : Identifier les animaux des maisons

 

Les insectes
Paul-André Robert et Robert d' Aguilar
Delachaux et Niestlé, 460 pages, 55 ?.

Une excellente introduction à l'entomologie suivie de la description des moeurs de nombreuses familles. 64 planches couleurs. Un grand classique.

 

Insectes de France et d'Europe occidentale
Michael Chinery
Flammarion, 320 pages, 23 ?

Ce guide présente les insectes et autres arthropodes d'Europe de l'Ouest à l'aide de dessins qui allient esthétisme et vérité scientifique. Il couvre la plupart des familles qui vivent à l'ouest d'une ligne allant de la Finlande à la mer Adriatique. Une clé d'identification simple et efficace facilite les recherches : nombre et structure des ailes, longueur des antennes et des cerques, forme du corps... Le texte précise pour chacun des insectes la posture, le comportement, la nourriture, l'habitat, la période d'apparition ainsi que la répartition géographique. Les aquarelles, d'une rare précision, ont été réalisées par une équipe de peintres animaliers secondés par des entomologistes de renommée internationale.

Liens

  • Insectes.org, Office pour les insectes et leur environnement

Créé par Arnaud - dernière modification 22.02.2006.

© 2005-2017 :: Cohabiter avec la nature